RESIDENCE UNIVERSITAIRE MULHOUSE : La Kunsthalle Mulhouse - INSCRIPTION AVANT LE 31 MAI 2017

Kunstalle Mulhouse
RESIDENCE UNIVERSITAIRE
Mulhouse

La Kunsthalle Mulhouse et le Service Universitaire de l’Action Culturelle (SUAC)
de l’Université de Haute-Alsace (UHA) sont engagés dans un programme
de résidence d’artistes en milieu universitaire. En s’associant aux différents
départements de l’UHA, ils invitent un artiste à développer une recherche
qui s’appuie sur les compétences des partenaires ou croise les
problématiques des chercheurs.

La Kunsthalle Mulhouse
La Kunsthalle Mulhouse est le centre d’art contemporain de la ville de Mulhouse. Elle est
installée à la Fonderie, bâtiment qu’elle partage avec l’Université de Haute-Alsace. Elle
présente un projet d’exposition et de rendez-vous, fondé sur un intérêt pour la recherche et
la production d’oeuvres. Chaque année quatre expositions sont présentées. Un principe
d’accueil en résidence est ouvert à des commissaires d’exposition ainsi qu’à des artistes
invités dans le cadre de programmes d’échanges et de recherches.
Grâce à sa programmation et son engagement, La Kunsthalle s’inscrit dans un réseau d’art
contemporain qui la rapproche des centres d’art de la région frontalière et au-delà.

Le Service Universitaire de l‘Action Culturelle (SUAC) de l'UHA
Le SUAC a pour mission de développer une politique culturelle et artistique, de valoriser la
culture scientifique et technique auprès d’un large public et de faciliter l’accès aux étudiants
à la culture.
Le SUAC fait de l’Université de Haute-Alsace un lieu de réflexion, de rencontre et d’échange.
Il engage dans la réalisation de ce projet la communauté universitaire dans son ensemble
ainsi que les partenaires culturels et institutionnels de la région.
Par ses actions et son implication dans des réseaux nationaux, le SUAC inscrit l’action
culturelle de l’Université de Haute-Alsace bien au-delà de sa région.

Qu’est-ce que la résidence universitaire ?
La résidence universitaire est fondée sur un principe de coopération et de collaboration. Elle
a pour objet de croiser les champs de l’art et de la recherche universitaire par le biais de
rencontres entre des artistes, des enseignants/chercheurs et des étudiants. L’un de ses
principaux objectifs est le partage des compétences et la rencontre des parties.
Ces résidences s’adressent à des artistes pour lesquels la notion de recherche et de
documentation est au coeur de la démarche.

2017, 2018
la culture et la mémoire du risque d’inondation.

La résidence universitaire 2017, 2018 est développée en partenariat
avec le CRESAT, centre de recherches sur les économies, les sociétés,
les arts et les techniques autour de la culture et de la mémoire du risque
d’inondation.
Le CRESAT est une équipe pluridisciplinaire regroupant à l’origine des
enseignants/chercheurs des départements d’histoire et des sciences de l’information et
métiers de la communication (SCIMEC) puis rejoints par d’autres universitaires intéressés
par des thématiques de recherche communes. Leurs travaux s’inscrivent dans une
démarche interdisciplinaire. Ils se rassemblent autour d’un thème transversal, la construction
des sociétés
La force et l’originalité du CRESAT résident dans l’affirmation de son identité par le biais
d’une inscription territoriale transfrontalière, une volonté d’accroître la capacité de ses
membres à valoriser leurs travaux dans des publications internationales. Ceux-ci sont
amenés à définir des projets de recherche qui s’inscrivent dans quatre axes :
1. Histoire et patrimoine de l’industrie.
2. Géohistoire des risques.
3. Politiques et identités.
4. Communication, cultures et technologies de l’information.


Le risque inondation
Même si l’Alsace n’a plus été touchée par des inondations majeures depuis février 1990, ce
risque naturel constitue la plus grande menace pour les communes alsaciennes et, au-delà,
pour l’ensemble de la Région Grand-Est. Pour autant, la culture du risque d’inondation est déficiente en Alsace, pour des raisons propres à l’histoire locale, du fait de la mobilité des
alsaciens et de la faible fréquence d’événements majeurs.

les dégâts des inondations de 1990 dans la vallée de la Lauch

Enjeux et objectifs d’un projet autour des inondations :
- Favoriser la mémoire et la culture du risque en se réappropriant l’histoire des
inondations et du territoire (période allemande),
- Développer un projet participatif mobilisant mémoires et savoirs oraux, documents et
images anciennes, et l’ensemble des acteurs des scènes locales du risque,
- Valoriser / utiliser le contexte territorial trinational et bilingue à travers l’exemple des
inondations
- Donner de la lisibilité / visibilité aux inondations que l’on cache / oublie,
- Préparer à la commémoration des 100 ans des inondations de 1919 (2019),
- Donner une image positive et constructive du risque / rivière,
- Créer des actions / supports originaux et innovants pour favoriser la culture du risque,
- Valoriser un territoire par l’art autour d’un sujet qui le dévalorise,
- Donner envie aux collectivités de se réapproprier l’histoire du risque d’inondation,
- S’insérer dans le travail de (re)construction de la culture du risque entreprise dans le
cadre des programmes de recherche et dans l’action des pouvoirs publics.

Modalités de la résidence d’artiste
L’artiste retenu.e intégrera pendant deux années le programme franco-allemand
TRANSRISK et participera aux travaux de recherche menés par les chercheurs. La
résidence comprendra 2 temps :
Septembre 2017- août 2018 : recherche et documentation
Septembre 2018- juin 2019 : création d’actions/ formes / supports pour relayer la culture du
risque
L’artiste devra parler allemand et français, à défaut parler français et lire l’allemand.
L’artiste percevra pendant 22 mois une bourse d’un montant mensuel de 1 500 € TTC. Cette
somme comprend ses honoraires ainsi que tous ses frais de déplacements.

Les frais de production d’une ou plusieurs oeuvres feront l’objet d’un accord budgétaire à
l’issu de la première année.
L’artiste s’engage à passer au moins une semaine par mois à Mulhouse durant toute la
période de résidence.
A Mulhouse l'artiste bénéficiera :
- d'un logement équipé en co-location, à titre gratuit
- d’un bureau au sein du CRESAT
- d'un atelier de travail sur demande.

Base de données participative en ligne, ORRION, sur les inondations historiques en Alsace

Procédure
Candidature à transmettre AVANT le 31 mai 2017 et à adresser par courrier à
La Kunsthalle Mulhouse, La Fonderie, 16 rue de la Fonderie 68093 Mulhouse cedex.
(Les dossiers seront renvoyés s’ils sont accompagnés d’un affranchissement retour.)
Joindre à la candidature : un projet, un curriculum vitae, des visuels d’oeuvres, quelques
mots sur la démarche artistique, une note d’intention expliquant en quoi le projet de
résidence croise les enjeux liés à votre pratique.
Les candidatures seront examinées par un comité de sélection représenté par des membres
de La Kunsthalle, de l’Université de Haute-Alsace et du Ministère de la Culture (DRACAlsace).
Au 30 juin 2017, l’artiste retenu.e sera informé.e de sa sélection.

Retour aux actualités