Après les funérailles : l’importance du recueillement

16

Parfois, c’est après les obsèques qu’on se rend vraiment compte de la perte d’une personne chère. Dans un premier temps, on passe par la consternation et la tristesse, puis au fil du temps, le manque se fait ressentir. Pour accepter la situation, on peut se rendre au cimetière pour se recueillir et rendre hommage au défunt.

A lire également : Comment faire un ESTA pour une famille ?

Le besoin de se recueillir

Dans chaque pays, religion et culture, les rituels après les funérailles sont différents. Dans tous les cas, ils consistent à dire au revoir à cette personne qui nous est chère et à accepter son départ. On ressent ce besoin d’honorer sa mémoire et de partager avec son entourage les meilleurs souvenirs. On a même parfois besoin de se rendre sur la tombe du défunt ou sur les lieux où ont été dispersées ses cendres.

Les petits rituels de recueillement

Si vous n’avez pas été présent lors des funérailles, l’acceptation est encore plus complexe. Se recueillir sur sa tombe n’est plus une nécessité, mais un besoin. Vous n’avez pas forcément besoin d’être accompagné dans cette démarche. Vous pouvez même lancer les recherches de votre côté pour trouver le lieu d’inhumation. Pour ce faire, rendez-vous sur le site d’Odella pour la localisation de sépulture.

A lire également : Pourquoi créer un faire part de naissance magnet ?

C’est en cultivant petit à petit ces petits rituels qu’on finit par accepter la disparition. Cette acceptation ne doit pas non plus se traduire par un oubli. Vous pouvez toujours vous rendre sur les lieux pour entretenir sa pierre tombale et pour la fleurir. Même si les cendres ont été dispersées, il y a toujours un moyen de garder le lien avec le défunt. S’il était une personne qui aime la guitare, vous pouvez toujours venir sur les lieux pour jouer un petit morceau.

Une pensée à la personne

Si la personne a été enterrée dans une ville qui est trop loin de chez vous et que vous ne pouvez pas vous déplacer régulièrement, vous pouvez toujours vous recueillir. Pour ce faire, rendez-vous dans une église ou dans un autre lieu de culte. On peut toujours se permettre de le faire même si on n’est pas croyant.

Il est également possible d’avoir une pensée pour cette personne qui est partie en brûlant tout simplement un cierge. Vous pouvez le faire même chez vous : mettez sa photo dans un cadre et placez-le dans un coin tranquille de la maison. Quand son manque se fait ressentir, vous pouvez allumer une bougie et penser à la personne.

Même si cette personne, qui vous est chère, est partie, et même si vous ne pouvez pas entretenir régulièrement sa tombe, elle sera toujours présente dans votre cœur à travers ces rituels de recueillement. Sa mémoire sera bien entretenue et le chagrin partira petit à petit. Pour vous accompagner dans les étapes pendant et après les obsèques, retrouvez quelques conseils sur pompes-funebres.info .

Si au bout d’un certain moment, vous n’arrivez pas à surmonter le chagrin, il serait judicieux de se faire aider par un professionnel comme un psychologue.