Comment protéger vos données sensibles ?

51

Vous voulez sécuriser vos données confidentielles ? Commencez par analyser vos habitudes de partage et de stockage. Répertoriez les appareils que vous utilisez et les réseaux auxquels vous vous connectez. Puis, inventoriez les données que vous manipulez et échangez en ligne et hors ligne. Cet état des lieux vous aidera à identifier les meilleures actions pour protéger vos données confidentielles. Voici plusieurs moyens de les sécuriser :

1.    Organisez vos données confidentielles

D’abord, sécuriser vos données sensibles nécessite de les gérer efficacement. Un inventaire sérieux, comme suggéré en introduction, vous aidera déjà à faire le point. Ensuite, il faudra organiser tous vos dossiers et fichiers sur chacun de vos appareils. Ainsi, vous les retrouverez plus facilement à tout moment.

A lire aussi : Comment choisir son hébergeur web ?

En effet, il est certes important de cacher vos données sensibles, mais il est également essentiel de ne pas les mélanger avec d’autres fichiers sans intérêt. Une mauvaise gestion risquerait d’entraîner des accidents, comme une suppression de données cruciales par mégarde.

2.    Utilisez un VPN

Ensuite, nous vous conseillons d’utiliser un VPN lorsque vous échangez des données sensibles sur internet. Cela permettra de les crypter et évitera à un individu malveillant de remonter la piste de votre connexion. Une double sécurité pour une navigation plus sûre.

A lire aussi : Comment les APL seront-ils calculés en 2020 ?

Bien entendu, l’utilisation d’un VPN est indispensable pour vous connecter à un réseau Wi-Fi public, un réseau non sécurisé ou encore au réseau de votre entreprise lorsque vous travaillez à distance.

Mais vous pouvez aussi profiter de la protection d’un VPN quand vous utilisez votre réseau domestique. En masquant votre adresse IP et en cryptant vos données, il vous offrira une sécurité accrue à la maison. De plus, la protection anti-menaces de NordVPN vous épargne également les cyber-menaces liées aux malwares (logiciels malveillants), aux publicités en ligne et aux traqueurs.

Ainsi, pour crypter votre connexion réseau et vous assurer que personne d’autre n’espionne votre activité en ligne, il est préférable d’utiliser un VPN de qualité.

3.    Cryptez vos fichiers

Enfin, le cryptage est une autre précaution essentielle pour sécuriser vos données confidentielles. En activant le cryptage sur chaque appareil, vous empêcherez tout accès non autorisé à vos fichiers. Cela peut s’avérer utile en cas de vol ou de perte par exemple.

En pratique, l’activation du cryptage dépend de la plateforme utilisée :

  • Windows : Paramètres > Mise à jour et sécurité > Cryptage de l’appareil.
  • macOS : Préférences système -> Sécurité et confidentialité -> FileVault.
  • Android et iOS : l’appareil est automatiquement crypté si vous utilisez un mot de passe ou un code PIN.

De même, pour préserver la confidentialité d’une donnée sensible lorsque vous la déplacez, il faut d’abord la crypter. Cela vaut aussi bien pour un envoi par mail que pour un transfert dans le cloud ou sur un périphérique externe. Avant tout déplacement, assurez-vous toujours que vos données soient cryptées et que personne d’autre ne puisse y accéder.

En général, les services de cloud fiables et qualitatifs incluent une fonction de cryptage. Mais par sécurité, mieux vaut crypter vos fichiers vous-même en amont. Pour cela, vous pouvez employer un outil de cryptage comme DiskCryptor ou Veracrypt.

Attention, il faudra bien mémoriser le mot de passe de décryptage. Car si vous le perdez, vous ne pourrez plus récupérer vos fichiers cryptés.