Quelles sont les aides pour une naissance ?

46

Afin d’aider les parents qui ont des revenus modestes à faire face aux dépenses importantes qui suivent l’arrivée d’un enfant, la caisse d’allocation familiale a mis en place des aides. Ces aides vont de quelques dizaines d’euros à des centaines d’euros par mois et par enfant. Quelles sont les aides dont les parents peuvent bénéficier pour une naissance ? On en parle dans cet article.

La prime à la naissance

L’un des dispositifs financiers les plus populaires en matière de soutien aux jeunes parents, c’est la prime à la naissance. Cette prime est fixée à 947,34 euros par enfant. Dans le cas d’une naissance gémellaire, la prime monte à 1 894,68 euros pour les jumeaux. C’est une prime qui est attribuée selon les ressources des parents. Ainsi, en 2020, un couple qui possède deux différentes sources de revenus et qui a son premier enfant devra bénéficier de moins de 42 509 euros, l’année.

A lire en complément : Quand demander des soins de logement ?

Pour bénéficier de la prime de naissance, le couple doit être en mesure de déclarer la grossesse durant les 14 premières semaines à sa Caisse d’allocation familiale. Une déclaration devra également se faire à la caisse primaire d’Assurance maladie — CPAM. La demande est alors traitée durant le 6e mois de la grossesse. Si celle-ci est acceptée, la CAF verse la prime au couple, quelques semaines après la naissance de l’enfant.

L’allocation de base de la Paje

L’allocation de base de la Paje est également une aide attribuée par la Caf. Cette aide est versée chaque mois au couple jusqu’à ce que l’enfant ait ses trois ans. Le montant ici varie selon le nombre d’enfants qu’a le couple et ses ressources. Toutefois, c’est une aide qui est plafonnée à 171,74 euros par mois. Ce plafond est par exemple, ce à quoi un couple peut prétendre, lorsqu’il n’y a qu’un seul conjoint qui a un emploi avec une rémunération de moins de 26 923 euros, l’année. Dans ce contexte encore, pour des demandes effectuées en 2020 par exemple, la CAF se base sur les revenus nets catégoriels de 2018.

A lire aussi : Comment changer adresse banque postale en ligne ?

Heureusement, la Paje est une aide cumulable avec l’allocation journalière de présence parentale, en cas de naissance multiple. De plus, si l’enfant est adopté, l’aide est également cumulable avec l’allocation de soutien familiale. Par contre, le couple ne peut bénéficier simultanément de deux allocations de base de la Paje.

La prestation partagée de l’éducation de l’enfant (PreParE)

Pour les parents qui désirent réduire ou cesser complètement leurs activités professionnelles pour prendre soin de leurs enfants, il existe une aide spécifique dont ces derniers peuvent bénéficier. Il s’agit de la prestation partagée de l’éducation de l’enfant (PreParE). Pour prétendre à cette aide, l’enfant doit avoir un minimum de 3 ans. Ce minium est de 20 ans, au cas où il est adopté. Par ailleurs, le parent qui désire arrêter son activité professionnelle doit avoir effectué un minimum de 8 trimestres de « cotisation vieillesse ». Cela dépend du nombre d’enfants au foyer.

Le montant de cette aide est également fonction de certains critères. En cas d’arrêt total d’activité, on peut obtenir jusqu’à 398,40 euros le mois. S’il s’agit en revanche d’une cessation partielle, le montant est réduit à une moyenne de 257,55 euros par mois.