Quelle retraite espérer avec la CIPAV ?

253
Quelle retraite espérer avec la CIPAV ?

Si vous êtes un travailleur libéral et que vous souhaitez bénéficier d’une retraite CIPAV, découvrez dans cet article en quoi consiste ce régime de retraite, qui permet notamment d’acquérir davantage de points.

Qu’est-ce que la CIPAV ?

La CIPAV (caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse) est une caisse de retraite de prévoyance pour les professionnels avec des activités libérales. Lesdites professions libérales concernent toute activité professionnelle non salariée, indépendante, non agricole, non artisanale et non commerciale.

A voir aussi : Comment acheter des actions à la baisse ?

Cette caisse concerne notamment 21 professions, étant les suivantes :

  • Architecte d’intérieur
  • Architecte
  • Maître d’œuvre
  • Moniteur de ski
  • Économiste de la construction
  • Géomètre expert
  • Ingénieur-conseil
  • Ostéopathe
  • Psychologue
  • Psychothérapeute
  • Guide de haute montagne
  • Accompagnateur de moyenne montagne
  • Ergothérapeute
  • Diététicien
  • Chiropracteur
  • Psychomotricien
  • Artiste n’étant pas affilié à la maison des artistes
  • Expert auto
  • Expert devant les tribunaux
  • Mandataire judiciaire à la protection des majeurs
  • Guide-conférencier

Si vous êtes auto-entrepreneur, vous pouvez également prétendre à la CIPAV.

A lire aussi : Quelles sont les aides pour une naissance ?

Ce système permet notamment à ceux qui y cotisent d’obtenir plus de points de retraite et de connaître une augmentation du montant de leur retraite complémentaire.

Les professionnels issus de ces domaines d’activités libérales sont orientés de manière automatique à partir de l’URSSAF qui va ensuite procéder à la transmission de l’affiliation à la CIPAV. L’affiliation débute au premier jour du trimestre civil qui suit le début de l’activité.

Prétendre au régime de retraite CIPAV

Selon votre situation, vous pourrez prétendre à des droits.

Des cotisations sociales obligatoires

Si vous êtes un professionnel affilié à la CIPAV, vous devrez régler des cotisations sociales obligatoirement afin d’obtenir des points de retraite et des trimestres ainsi que profiter de couverture en cas d’accident de la vie pour vous et votre entourage.

Vous cotisez automatiquement auprès de 3 régimes différents lorsque vous payez vos cotisations. Vous pourrez notamment profiter de trimestres et d’autres avantages :

  • Le régime de retraite de base pour acquérir des points de retraite et des trimestres
  • Le régime de retraite complémentaire afin d’obtenir des points retraite
  • Le régime invalidité-décès pour bénéficier ou faire bénéficier à vos proches de prestations en cas d’accident de la vie

Le régime de base

Concernant vos droits dans ce régime, ici, la CIPAV va établir un calcul des cotisations selon vos revenus déclarés et selon un barème.

Il y aura un forfait de 477 euros si vos revenus nets sont déficitaires ou inférieurs à 4 731 euros. Si vos revenus sont supérieurs à 4 731 euros, votre cotisation possible est divisée en deux tranches avec un taux :

  • Tranche 1 : le taux pour votre cotisation sera à 8,23 % pour les revenus qui vont de 0 euros à 41 136 euros
  • Tranche 2 : le taux sera de 1,87 % pour les revenus qui vont de 0 euros à 205 680 euros

Vous aurez une assiette forfaitaire de taxation d’office si vos revenus sont non connus.

Le régime complémentaire

Ici, les cotisations sont calculées selon les revenus d’activité déclarés en remplissant votre déclaration fiscale.

Les cotisations 2022 à ce régime sont forfaitaires et également déterminées selon les tranches :

  • Classe A : 1 527 euros avec des revenus allant jusqu’à 26 580 euros, donc 36 points attribués
  • Classe B : 3 055 euros pour les revenus allant de 26 581 à 49 280 euros, 72 points attribués
  • Classe C : Le montant de la cotisation est de 4 582 euros pour les revenus allant de 49 281 euros à 57 850 euros, une attribution de 108 points
  • Classe D : Le montant est de 7 637 euros, attribution de 180 points pour les revenus allant de 66 401 euros à 83 060 euros
  • Classe E : 10 692 euros de cotisation avec 252 points attribués pour les revenus allant de 66 401 à 83 060 euros
  • Classe F : 16 802 euros pour le montant de la cotisation, 396 points, revenus allant de 83 061 à 103 180 euros
  • Classe G : 18 329 euros pour les revenus allant de 103 181 à 123 300 euros avec une attribution de 432 points
  • Classe H : montant de la cotisation de 19 857 euros avec une attribution de 468 points

Le régime invalidité-décès

Une tranche liée à la prévoyance est intégrée dans les cotisations obligatoires. Le montant varie selon la classe choisie (A, B ou C). Vous pourrez notamment bénéficier d’une pension d’invalidité.

  • Classe A : 76 euros
  • Classe B : 228 euros
  • Classe C : 380 euros

Par ailleurs, l’âge conditionne également les conditions de votre départ en retraite. En effet, avant de pouvoir partir en retraite, vous devez prendre en compte les conditions d’âge et de durée de cotisations. Il existe également la pension de réversion que le conjoint survivant peut toucher si l’assuré venait à décéder.