Comment résilier son assurance auto ?

32

En pratique, la résiliation d’une assurance auto répond à un même processus. Selon les conditions de résiliation, le processus peut parfois connaitre des spécifications. Si vous vous demandez comment résilier votre contrat auto, voici ce que vous devez savoir.

Lors de la cession de la voiture

Lorsque vous faites don de votre voiture où que vous la vendiez, vous devez résilier le contrat de votre assurance auto. De ce fait, vous pourrez rompre le contrat dès le lendemain de la vente ou de la cession. Pour y arriver, il est important d’envoyer une lettre de résiliation à votre assureur. Cette dernière devra faire mention de la date de vente. Votre contrat sera résilié après 10 jours à compter du jour de l’envoi.

A lire aussi : Comment fonctionne la taxe sur le CO2 ?

À l’échéance

Il est important de rappeler qu’un contrat d’assurance auto est automatiquement reconduit s’il n’est pas résilié. Les assureurs peuvent donc profiter de cela, quand bien même vous ne comptez pas le renouveler. Par ailleurs, vous avez la possibilité de rompre le contrat juste à sa fin.

Ainsi, à deux mois de la date anniversaire de votre contrat, vous devez envoyer une lettre en recommandé avec accusé de réception à votre assureur. Cela vous permet de ne pas reconduire une assurance qui ne vous convient plus si entre temps les frais ont augmenté par exemple.

Lire également : Pourquoi une voiture électrique ne se charge pas lors de la conduite ?

Une résiliation avec la loi Chatel

Cette loi entrée en vigueur depuis 2005 est un grand recours de résiliation de votre contrat d’assurance auto. En effet, cette dernière oblige votre assureur à vous notifier votre droit de résilier votre contrat. Ainsi, à chaque fois qu’elle vous transmet l’avis d’échéance de votre contrat, elle doit en faire mention. Cela vous laisse des possibilités.

Par conséquent, lorsque l’avis d’échéance vous est envoyé à moins de deux semaines de la date anniversaire, vous avez la possibilité de résilier le contrat dans les 20 jours qui suivent. Le cachet apposé par la poste constituera votre repère. Dans un autre cas, vous pouvez ne pas recevoir d’avis d’échéance. Ainsi, la loi vous permet de résilier le contrat à tout moment.

Une résiliation grâce à la loi Hamon

En pratique, il est difficile de rompre un contrat d’assurance en cours de validité même si les termes du contrat ne vous conviennent plus. Cependant, la loi Hamon vous permet de résilier ledit contrat à tout moment. Cependant, vous devez attendre de boucler la première année de votre adhésion. Ici, il ne sera pas nécessaire de vous justifier. Cette résiliation est sans frais. Il vous faudra envoyer néanmoins, une lettre de résiliation à l’assureur.

À la suite de la modification du risque assuré

Certaines situations peuvent entrainer la disparition ou l’aggravation du risque assuré. Au nombre de ces situations, vous pourrez avoir un départ à la retraite, un déménagement, un divorce, un mariage ou un décès. Dans ces cas, vous devez envoyer une lettre de résiliation à laquelle vous ajouterez des preuves de la modification de votre situation. Vous aurez 10 jours pour le faire. Dans certains cas, votre assureur vous proposera d’autres solutions. Si les nouveaux termes ne vous conviennent pas, vous résilierez votre assurance auto. Cette opération intervient 24 h après l’envoie de votre lettre.