Comment conserver votre adresse e-mail SFR après la résiliation ?

32

Les SFR, Resistance Force Climbs, sont également connus dans l’environnement cycliste comme amélioration répétée. Depuis plus de trente ans, ils sont un must de formation pour des milliers d’amateurs et sont également utilisés par Pro’. Si vous êtes un cycliste de longue durée, imaginons qu’au moins une fois dans votre préparation vous aurez effectué un cycle SFR. Si vous avez récemment approché ce monde, vous avez sûrement entendu vos amis et vos compagnons d’entraînement discuter de la façon de courir et de l’utilité ou non de SFR.

A lire en complément : Comment configurer Mail sur Huawei ?

La Force de Résistance Grimbs, en fait, en plus d’être l’une des méthodes d’entraînement les plus connues, est aussi l’une des plus discutées . Il y a ceux qui les considèrent indispensables, qui au lieu même inutile et contre-productif, parce qu’ils ne sont pas basés sur des fondements scientifiques et trop non spécifique, puisque pendant une course vous ne pédalez jamais à un rythme de pédalage aussi bas que celui requis par le SFR.

Cependant, aujourd’hui, il ne semble pas y avoir de vérité absolue sur ce type de répétés. Beaucoup d’athlètes, même des professionnels, les ont abandonnés au profit de types de travail plus spécifiques, d’autres les considèrent encore très d’actualité.

A découvrir également : Comment choisir l'appareil photo professionnel correctement ?

Les ascensions idéales pour effectuer des SFR répétées sont celles avec des pentes régulières, entre 5 et 7 %.

En ce qui nous concerne, nous pensons que les SFR ne peuvent pas être considérés comme une méthode d’entraînement obsolète, mais nous ne sommes pas en mesure de vous donner une réponse définitive quant à leur utilité, qui dépend également des objectifs recherchés et de la subjectivité des caractéristiques de l’athlète. D’autre part, aujourd’hui, le débat est encore ouvert même parmi les entraîneurs et les entraîneurs sportifs, qui sont décidément divisés dans la question.

Notre objectif dans cet article est d’expliquer brièvement quels sont les SFR, sur quels principes sont basés et comment les exécuter correctement , au cas où vous voulez les insérer dans votre préparation.

Le SFR a été inventé par Aldo Sassien 1983 lors de la préparation du record temporel par Francesco Moser. L’objectif était d’améliorer, précisément, laQue sont les SFR force résistanteRien à voir avec la force maximale, qu’Aldo Sassi appelait la force aérobie. Cet exercice était censé permettre à Moser de pousser un rapport de cadence long et élevé pour toute l’heure de course. , par conséquent, comme certains le pensent.

SFR Les ne visent pas à augmenter la masse musculaire, mais précisément la capacité d’exprimer la force d’une manière prolongée. En outre, des temps de contraction musculaire plus longs dus à une faible fréquence de pédalage conduisent les muscles à travailler dans des conditions de vasoconstriction capillaire, stimulant ainsi la capacité du muscle lui-même à s’habituer à la privation d’oxygène (hypoxie), une condition qui se produit souvent pendant une course et qui génère une plus grande difficulté d’élimination des résidus métaboliques. La tension musculaire élevée, enfin, permet de recruter des composants musculaires profonds autrement mal utilisés dans l’acte de pédalage classique.

Selon certains techniciens, les adaptations musculaires et métaboliquesSFR se caractérise par l’utilisation de rapports longs, qui permettent de générer une tension musculaire élevée, recrutant des composants musculaires profonds. seraient les principaux avantages induits par le SFR.

Le mode classique proposé par Aldo Sassi comprenait une vitesse de pédalage autour de 40 tr/min, à développer sur une montée avec une pente douce entre le 5 et le 7 %. Les variantes plus modernes considèrent des cadences correctes allant de 40 à 50 tr/minComment exécuter correctement SFR . Le SFR devrait être réalisé en utilisant le ratio le plus long possible, mais compatible avec un fonds intermédiaire (environ 85 % du CF maximal). Si vous dépassez cette limite, vous devrez alléger le rapport, en maintenant le même taux de pédalage.

L’ exécution correcte consiste à tenir l’ haltère dans la partie inférieure et en tout cas de ne pas « tirer » avec les bras, afin de concentrer tout l’effort sur les muscles des jambes, même dans la phase de rappel pédalage.

En ce qui concerne la durée, les SFR sont généralement effectuées sous la forme de répété par la durée variable entre L’exécution correcte implique l’utilisation du rapport long et gardez vos mains vers le bas sur le guidon. Dans tous les cas, devrait éviter de « tirer » avec vos bras pour concentrer tout l’effort sur les muscles des jambes. 1 et 5 minutes, à répéter entre 3 et 8 fois, avec une phase de récupération de 2-3 minutes. Évidemment, en insérant SFR dans un cycle de travail de plusieurs semaines pendant la préparation, la durée et le nombre de répétitions augmenteront au fur et à mesure que les semaines passent, améliorant ainsi les adaptations musculaires et métaboliques.

À partir de l’extrait de ce tableau d’entraînement, dans la partie centrale, vous pouvez reconnaître 4 SFR répétées (caractérisées par une faible cadence et une puissance élevée) suivies de phases d’agilisation rapides. Ici vous pouvez analyser le dossier complet de formation. Les

L’ étéSSF, en règle générale, sont insérés pour des périodes de 4-6 semaines dans les phases générales de préparation, mais à notre avis, si vous choisissez d’utiliser cette méthodologie, il est approprié d’insérer des rappels périodiques au cours de l’année, peut-être dans les semaines où vous ne planifiez pas de courses ou Gran Fondo, de ne pas surpoids pédaler. , par exemple, dans la phase de détachement entre la première et la deuxième partie de la saison de compétition, est un bon moment pour insérer des appels de force.

À cet égard, nous vous recommandons de toujours conclure la session dédiée à SFR avec une phase d’ agilisationÀ la fin des répétitions SFR, surtout lorsqu’il est utilisé comme booster de force pendant la saison, il est toujours conseillé de prévoir une phase d’agilisation dans les basses terres. à la fin de l’entraînement d’au moins 10-15 minutes à environ 100 tr/min, pour métaboliser le travail effectué.

Un excellent travail d’agilisation peut également être fait en descente, entre l’un répété et l’autre. Portez

une attention particulière à la technique de pédalage pendant répété. Running SFR est un facteur clé pour obtenir de bons résultats et éviter d’éventuelles surcharges et blessures. L’une des critiques les plus fréquentes est passée à ce type de répétition, En fait, c’est précisément le risque d’avoir des pathologies tendineuses d’endommager le genou, possible en raison de postures incorrectes et de la charge élevée générée par l’utilisation de relations très longues.

Variantes variantesLa méthode de SFR est née en 1983, il y a tant d’années et bien avant l’entrée sur le marché des compteurs de puissance. De nouvelles analyses de données, la rétroaction de nombreux athlètes et des études sur les entraîneurs et les entraîneurs ont mené à l’élaboration de certaines par rapport au SFR « original ».

Selon leurs évaluations personnelles, certains entraîneurs croient que le taux de pédalage optimal devrait être d’environ 50 tours par minuteCadence autour de 50 tr/min et pente de la montée entre 5 et 7%. C’est la meilleure façon d’exécuter SFR. Puissance ou FC toujours entre moyen et seuil. , d’autres les ont inséré dans répété plus complexe, d’autres encore sentaient approprié de les abandonner au profit d’autres types de travail.

À notre avis, l’une des « évolutions » les plus intéressantes consiste en la force répétée et l’oxygène, exercices de synthèse qui permettent de travailler simultanément sur la force Durable, puissance aérobie et la consommation maximale d’oxygène. Pour simplifier, le répété commence par une phase de basse cadence à la fréquence cardiaque du milieu (essentiellement un SFR), puis continuer, sans aucune récupération, en augmentant progressivement le taux de pédalage et l’engagement cardiaque jusqu’à la fréquence seuil et au-dessus. La durée des différentes étapes dépend du type d’objectif que vous souhaitez atteindre et des caractéristiques spécifiques de chaque cycliste.

Cette répété est très intéressant car il permet d’ optimiser le temps de travail et, en même temps, implique un effort musculaire considérable et métaboliqueDans la force répétée et l’oxygène fonctionnent simultanément sur la force, la puissance aérobie et la consommation maximale d’oxygène. Lorsque vous passez de Force à Power, vous pouvez également vous lever sur les pédales. Crédit photo Valentin Rapp. , optimisant également la capacité de produire de l’énergie et de vivre avec de l’acide lactique.

Un stimulus d’entraînement très intense, qui a cependant besoin, comme dans le cas du SFR classique, d’avoir déjà une bonne dose de préparation dans les jambes et une excellente maîtrise dans l’exécution de l’effort.